Nikon sort son Z50, un boîtier hybride à capteur APS-C

Nikon sort son Z50, un boîtier hybride à capteur APS-C

Il y a quelques jours, le constructeur japonais a présenté son dernier hybride à capteur APS-C : le Nikon Z50, qui adopte la même monture que son grand frère plein format. 

Après la sortie des hybrides plein format Z7 et Z6, Nikon élargit sa gamme de boitiers en y ajoutant le Z50, un hybride à capteur APS-C compatible avec les optiques plein format de la gamme. Le constructeur a également prévu deux optiques spécialement dédiées à ce format de capteur. 

Le Z50, un hybride au format DX

Petit capteur, mais grande définition, c’est ce qui caractérise ce boîtier Z50. Avec une définition de 20,9 Mpx, le Z50 vient se positionner sur un secteur concurrentiel ou des Fujifilm XT-30 de 26 Mpx se disputent la place avec des EOS M6 à 24,2 Mpx. À noter également, le capteur ne bénéficie malheureusement d’aucune stabilisation. Il faudra donc compter sur celle présente sur les optiques de la gamme. 

Toutefois, si la définition du capteur n’est pas son plus gros point fort, il bénéficie cependant d’un processeur EXPEED 6, similaire à celui qui équipe les Z6 et Z7. On saura également apprécier son système AF hybride par contraste et corrélation de phases couplée aux 209 points d’autofocus situés sur le capteur, qui couvre environ 90 % du champ (horizontalement et verticalement). Nikon a également implémenté un eyeAF, à la manière de ce que l’on trouve sur les hybrides de chez Sony. 

En outre, le boîtier s’avère plutôt rapide puisqu’en mode rafale il est possible de prendre jusqu’à onze vues par seconde avec l’AF et le mode exposition auto (AE). Il bénéficie également d’un mode silencieux à la fois au déclenchement et à la mise au point. Côté sensibilité, le Z50 peut aller jusqu’à 51 200 ISO. 

Le constructeur japonais a également pensé au viseur électronique puisqu’il a en a intégré un très bon à 2 360 000 points. De son côté, l’écran tactile inclinable à 180° propose une définition de 1 040 000 points. Comme l’ensemble des derniers modèles, le Nikon Z50 intègre le Bluetooth et le Wifi pour un transfert et une connectivité optimale. 

Un boîtier accompagné d’un zoom 50-250 mm et d’un 16-50 mm pensés pour l’APS-C

Vous savez ce qu’on dit : une bonne nouvelle ne vient jamais seule, et Nikon fidèle à cet adage accompagne son boitier hybride de deux optiques dédiées à monture Z, adaptées au capteur APS-C. Une première de 50-250 mm f/4,5-6,3 (équivalent FX 75-375 mm) équipée d’une réduction de vibration intégrée à l’optique, le tout dans 405 grammes. La seconde optique, un 16-50 mm f/3,5-6,3 (équivalent FX 24-75 mm) correspond à un zoom grand-angle plutôt polyvalent et bénéficie d’une mise au point minimale de 20 cm pour les prises de vue macro. Cet objectif bénéficie également de la réduction intégrée des vibrations et pèse plutôt léger avec ses 135 grammes au compteur. 

Le Nikon Z50 sera disponible en novembre 2019 en kit avec plusieurs options : 

Kit NIKON Z 50 + NIKKOR Z DX 16–50mm f/3.5–6.3 VR : 1149 € TTC

Kit NIKON Z 50 + NIKKOR Z DX 16–50mm f/3.5–6.3 VR + NIKKOR Z DX 50–250mm f/4.5–

6.3 VR : 1399 € TTC

  Kit NIKON Z 50 +FTZ : 1149 € TTC

Kit NIKON Z 50 + NIKKOR Z DX 16–50mm f/3.5–6.3 VR + FTZ : 1299 € TTC

L’article Nikon sort son Z50, un boîtier hybride à capteur APS-C est apparu en premier sur images photo.

All comments

Leave a Reply