Le festival Planche(s) Contact 2019 prend ses quartiers à Deauville

Le festival Planche(s) Contact 2019 prend ses quartiers à Deauville

Depuis le 19 octobre et jusqu’au 5 janvier 2020, le festival Planche(s) contact prend ses quartiers à Deauville. Au programme, comme chaque année, de nombreuses expositions, et cette année, une carte blanche offerte à Claude Lellouch, grand amoureux de la ville normande. 

Le festival Planche(s) Contact est en route, et ce jusqu’en janvier 2020. L’occasion pour la célèbre ville normande de se parer des couleurs de la photographie avec des invités toujours prestigieux. 

Une très belle sélection de photographes

On retrouve cette année parmi eux, les images de Larry Fink, photographe américain œuvrant depuis plus de cinquante ans et dont le travail a contribué à documenter l’Amérique des années 60 dans tous ses aspects. 

© Larry Fink « Liberty and Hoofbeats » pour le festival Planche(s) Contact

Les tirages de la photographe russe Alisa Resnik sont également à l’honneur avec sa série « Low season », un ensemble de photographies prises de nuit pleines de poésies et de mystères. On y retrouve le cheminement de l’artiste et on découvre les portraits qu’elle tire de ses rencontres nocturnes, toujours touchantes et pleines d’une énergie singulière. 

© Alisa Resnik « Low season » pour le festival Planche(s) Contact

On pourra également admirer les clichés de Klavdij Sluban, photographe d’origine slovène qui a parcouru les lieux iconiques de la ville de Deauville pour en ramener des clichés liés à des auteurs classiques. Il accompagne ainsi chaque photographie d’une citation lui permettant d’illustrer l’atmosphère de ses images et les imprimer dans une temporalité particulière. 

© Klavdij Sluban « Deauville entre les pages » pour le festival Planche(s) Contact

Une exposition plus contemporaine serait celle de Carole Bellaïche, photographe passionnée de cinéma qui a travaillé pendant plus de dix ans pour les Cahiers du Cinéma. Son travail s’est concentré pour cette exposition sur les maraîchers deauvillais, leur vie, leurs exploitations, et même leurs clients. Une série de portraits touchants sur support argentique et numérique, couleurs et noir et blanc qui offrent une diversité de portraits très appréciable. 

© Carole Bellaïche pour le festival Planche(s) Contact

Il y a également à voir les photographies de Nicolas Comment, qui revisite les lieux emblématiques de Deauville pour les remettre en scène en utilisant des références cinématographiques. On le voit ainsi mettre en scène (ou se mettre en scène avec) un modèle féminin pour rejouer les scènes cultes du monde du cinéma. 

© Nicolas Comment pour le festival Planche(s) Contact

Le collectif Riverboom est également à l’honneur pour cette édition 2019 et crée un versus entre Deauville et Trouville-sur-Mer. Déjà célèbres pour leurs séries de photos opposant de grandes villes dans leurs différences, c’est dans un ensemble de diptyques tous plus cocasses les uns que les autres que ces photographes nous présentent les clichés d’une ville à l’autre.  

Enfin le dernier gros invité de cette édition est Koto Bolofo, photographe iconique originaire d’Afrique du Sud. Il a travaillé avec les plus grands magazines comme Numéro, Vogue, Vanity Fair ou encore le New York Times. Planche(s) Contact met ainsi à l’honneur des photographies choisies de l’immense travail de cet artiste incontournable. 

Une carte blanche au cinéaste Claude Lelouch

Comme tous les ans, une carte blanche est offerte à un artisan de l’image, qu’elle soit animée ou non. Cette année c’est le réalisateur Claude Lelouch qui est mis à l’honneur, notamment à travers son film « Un homme et une femme », qui a mis la ville de Deauville sur le devant de la scène. Il exprime ainsi, comme on le ferait sur un carnet de notes, ses impressions de la cité balnéaire et de ses lieux les plus emblématiques. 

Et comme toujours, beaucoup d’autres artistes, jeunes talents, amateurs ou professionnels seront mis à l’honneur, exposés dans toute la ville, et ce jusqu’au 5 janvier. Si vous passez par la cité normande, n’hésitez pas à visiter les multiples expositions, éparpillées dans le centre-ville.

Toutes les informations sur le festival sont disponibles sur le site de la ville de Deauville.

L’article Le festival Planche(s) Contact 2019 prend ses quartiers à Deauville est apparu en premier sur Images Photo - Le Blog.

All comments

Leave a Reply