Ils sont là : Nikon Z6II - Z7II

Ils sont là : Nikon Z6II - Z7II

Parmi tous les hybrides pleins formats sortis cette année…

2 nouveaux font leur merveilleuse apparition.

 

C’est au tour de Nikon de se mettre au gout du jour.

Ils ont d’ailleurs déjà fait parler d’eux. Avant même d’être sortis officiellement.

Le Nikon Z6II. Et Z7II.

 

Après 2 ans sans nouvelle…

Et pas mal de déception…

Ils ont eux aussi, le droit à leur heure de gloire.

 

Concrètement, quoi de nouveau, quoi de plus ?

On va être honnête, et aller droit au but.

Le but n’est pas de mentir. Mais d’exposer.

 

Premièrement.

Le double slot. Un espace SD UHS-II, et un autre CF Express.

Pour ceux qui veulent se sentir libre d’enregistrer sur 1 carte, et de placer leurs proxys sur l’autre.

De dédier une carte pour la photo, et une pour la vidéo.

Voir même d’enregistrer la même chose sur les 2, et s’offrir une tête reposée si une des cartes en vient à lâcher.

Ce n’est que du plus.

Et c’est un détail qui fait plus que la différence.

 

L’USB-C.

Simple, et efficace.

Qui vous permettra non seulement de charger l’appareil (encore heureux), et de l’utiliser même lorsqu’il est branché.

Une utilisation constante, avec une charge constante.

Vous pourrez aussi, par ailleurs, arrêter de vous balader avec 28 câbles différents pour chaque appareil que vous transportez.

Dans la mesure où l’USB-C est, aujourd’hui, une norme chez quasiment l’entièreté des constructeurs de ce monde.

 

La 4K60 fait son apparition.

Sur le Z7II, disponible directement à sa sortie.

Sur le Z6, il faudra attendre une mise à jour Firmware courant Février.

A voir si vous savez être patients, ou non…

 

Nouveaux processeurs, plus de rapidité.

Les 2 machines sont tous d’eux composé de 2 processeurs Expeed 6.

Vous promettant, sans gêne, des performances bien meilleures que leurs petits frères.

Avec premièrement, un autofocus bien plus performant ;

L’apparition en photo, et en vidéo, du suivi de l’œil ;

Une détection des animaux, des humains, bien plus fiable ;

Et une ergonomie système globale bien plus agréable.

Avec (en petit détail), la suppression du délai entre ce que l’on captait et filmait, et ce qui s’affichait sur l’écran du boitier.

Il n’est maintenant plus de la partie.

 

Les capteurs eux, sont sensiblement les mêmes.

Le Z7II, lui, toujours plus axé photo, avec ses 45 megapixels.

Le Z6II, un peu plus en retrait, avec lui, 24 megapixels.

Mais avec en conséquence, une montée en ISO un peu plus performante.

100-51200 pour le Z6II.

64-25600 pour le Z7II.

 

 

Chose à part, mais qui a son importance.

Nikon a annoncé une poignée totalement compatible avec ces nouveaux boitiers.

 

La bonne nouvelle, c’est qu’ils sont disponibles chez nous. Bien au chaud.

Vous n’avez qu’à cliquer ici.

Et vous serez redirigés.

 

All comments